La chair est sous le vent

1-
est-ce que les anges ont des pieds
je ne sais pas
ce que je sais
les morceaux sont petits
ils ne nourrissent pas la famille

2-
il n’y a pas assez de viande pourquoi les animaux
n’ont plus de viande pourquoi tout est devenu petit 
pourquoi jamais
plus on ne trouvera le nourrissant
pourquoi on aura tout le temps
faim et pourquoi on ne saura pas
quoi faire pourquoi on ne saura plus
pourquoi et pourquoi
ça va aller
si tu le dis

3.
tu es sûr que ça va
alors pourquoi les animaux
ne donnent plus ce qu’ils savaient donner
pourquoi nous ne savons plus les découper
pourquoi nous ne savons pas
comment nous remplir

4-
s’il n’y a pas de viande rien ne va plus
les vaches sont très inefficaces
elles nous déçoivent
elles consomment trop d’énergie
elles ne produisent pas autant de viande que l’énergie leur en a donné
elles ne rendent pas ce qui leur a été donné
on a mangé trop de leur sang
elles disent
le sang a été versé
le sang doit être vengé

5-
on a trop mangé la mère ou bien la dame-hôtesse
merci la dame-hôtesse
sa viande est sublime et menteuse
depuis le début du temps

6-
il faudrait commencer
par proscrire les races à viande allez-vous en

7-
toujours frileuse maman a une toute petite quantité de sang
elle a toujours froid
sa viande blanche ne me réchauffe pas
elle n’est pas à température

8-
rien de plus beau que les fesses du lapin écorché
le rose est limpide

9-
la vraie viande ne tue pas les animaux

10-
les anges savent et parlent par le sang
prendre la parole est la deuxième peur après la peur de mourir
quelle est la troisième peur à ton avis quelle est la plus petite peur
la plus petite peur ce serait avaler trop vite ça te dirait de manger un bout

11-
où est la chair c’est du vent je hais ma poésie
elle est partie elle ne revendique plus
un jour elle a arrêté de parler c’était un pâté on a ri
il n’y a rien à répéter rien ne va plus je n’ai pas les mots

12-
et non mon ventre n’a même pas gonflé rien ne va plus
s’allonger mourir et pourrir
les bêtes que tu as abattues s’il te plait va les déterrer elles polluent l’eau
l’eau ne digère pas le sang elle est noire et pue
les bêtes polluent les rivières et leurs carcasses polluent les lacs
les morts sont des mots noirs et pourris de sang
déterrez-nous la chair est la condition du souvenir

13-
craquement
carcasse sous la herse du camion benne
logistique froid  viande choisissons la bonne manière de nous envoyer en voyage
le jour des encombrants se déhancher devant le papier vide
la chair est sous le vent merci
j’attends d’être rempli

14-
merci la belle chair froide
tu es belle comme un rose saumon
merci le vent mon énergie tu es le pays qui manquait à ma viande
merci la chance affreuse tu me réchauffes à cent pour cent

15-
je pose le vent sur le lit
le vent souffle sur mon relief topographique doux
le vent est très court il est face à l’objet
mes composants perturbent
le vecteur vent
à  cause de moi il affronte la théorie des singularités

16-
rien ne va plus pour tout le monde à la cuisine
ma viande ne doit pas être séchée merci
rien ne va plus ma viande ne doit pas être séchée
la viande ma viande ta viande
la viande est artificielle après il y a le silence et les amis

17-
les anges viennent de côté
par jeu ils tuent le père à coups de couteaux personne
n’imagine un instant qu’ils soient coupables il n’y a pas de raison
à rester passivement et flotter sur le dos
à vrai dire maintenant j’ai tellement besoin d’une pelle
la fête est finie

18-
il y a de l’espoir dans les mini-cerveaux les cellules poussent au lieu de devenir bleues
la cellule le début le même exactement
le commencement la fin la transmission le fond des âges monocellulaire rouge
la cellule est une forme
la viande est faite de plein de cellules elle prend leur forme
les dents naissent ce sont aussi des cellules
ma viande attend les dents les dents mangent ma viande
les dents se développent grâce à un processus complexe
et ce sont les muscles qui font la viande
en silence tout va bien

19-
nous sommes
fils de boucher ayant trois frères
s’étant mis à genoux
la paix soit sur la terre

20-
rien ne va plus s’occupe de mes cuisses et ça vous fait rire merci
donnez-moi les raisons
une nouvelle raison du monde
pour en finir avec l’irresponsabilité
j’entends les anges maintenant
la juste part
du vide et de l’éternité
la juste part et le luxe éternel
la grande bifurcation
dans la tête
les anges ont-il une tête je ne sais plus
la nuit et les mauvais rêves

21-
ma vie est ordinaire
sous la graisse on est tous très maigres

22-
rien ne va plus d’être à deux blessés
genoux boue cailloux saignent il n’y a pas une journée
je m’écorche les deux genoux et ça part en sang
plus tard la peau tire un peu je me demande combien de temps
ça prend de retrouver une peau blanche et
si elle pourra oublier que je suis tombé
et puis les cailloux et puis la boue ont mordu la peau profonde
j’attends de guérir mes genoux pendant ce temps je ne sais pas quoi faire
faire semblant de ne pas avoir mal ou bien pleurer
si je pleure pour les genoux qu’est-ce que ce sera si ça devient plus grave
alors je n’y pense pas je pense aux anges qui ont les genoux abimés
se faire mal aux jointures c’est le pire on peut partir en morceaux

23
le poulet a saigné cette nuit c’était très bien
la tache de sang est passée elle est frottée

24-
mesdames, messieurs, prosternons-nous
humilions-nous sabre dans la viande
la baïonnette ça fait mal

25-
les gens qui bavent j’ai envie de leur péter
les gencives en les faisant sourire

26-
côté fleur la face extérieure de la peau il y avait du poil et pour
faire un livre je sais qu’il faudrait
cent quatre-vingt-cinq veaux
il faudrait abattre
cent quatre-vingt-cinq veaux
il faut tuer cent quatre-vint-cinq veaux
le veau raciné est une racine
la peau humaine est plus proche de celle du porc mais
la peau humaine est en carré la peau du porc est en triangle
je n’ai pas
cent quatre-vingt-cinq veaux à abattre
même un veau je n’ai pas un seul veau
à la place tu peux m’apprendre à écrire
côté chair aimerais-tu protéger les enfants
les anges que disent-ils
ils donnent des conseils

27-
sans y mettre du muscle on peut vivre normalement
je mène une vie normale
je mène une vie normale
je mène une vie normale
je mène une vie normale
les corps attendent sur les toits pendant l’hiver
les corps attendent l’accident
et le temps passe s’y vite
les anges n’y peuvent rien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.