Genre macabre

déjà cinq jours on n’attend rien que les mauvaises nouvelles
quelque chose doit se passer
il se passe quelque chose
le grissement du gravier sous les pneus de voiture

la porte-fenêtre est fermée le dimanche
ils sont partis en promenade
il ne fait pas si beau mais on entend
les oiseaux
il y en a de différentes sortes

dans le sol nous avons enterré quelque chose qui ressemble
à une cartouche nexpresso rouge de loin
c’est une cartouche de fusil de chasse de plus près
nous avons des égratignures

elle aime bien les surprises laureline
elle est bien gâtée
elle est notre bon souvenir
si on osait on dirait qu’on l’aime
nous avons mis le silencieux dans la bouche

la fleur de l’âge
le courant tendre
les canaris sont morts

la mort prévoit surtout l’arrivée de l’hiver
et l’hiver dit oui à la mort
nous avons des larmes sous le vent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.